La culture de manioc

Posted on August 19, 2022

Le manioc est un produit alimentaire de base vital pour une plus grande partie de la population Africiane. Le manioc offre une diversité de mets pouvant contribuer à la diversification des habitudes culinaires. Ces dernières années nous constatons l'intégration du manioc et des produits dérivés dans les habitudes alimentaires des Burkinabès.

La production du manioc est simple, peu coûteuse et necéssite moins d'intrants agricoles. Par ailleurs pour obtenir un bon rendement, il est important d'adopter une bonne technique de production. Les principaux étapes de production de manioc sont:

-- Le choix de la variété. Les variétés améliorées sont meilleures par rapport aux variétés locales en terme de rendement et de résistance aux maladies. il est donc  conseillé d'utiliser les variétés améliorées qui sont les plus appréciées. C'est dans cette optique que Plantvillage dans le cadre de renforcement des capacités des petits producteurs vulgarise la V5 qui est une variété appréciée avec un bon rendement de production et une grande résistance aux maladies. 

--Après le choix de la varieté il faut bien préparer son sol. Généralement le manioc se cultive sur tous types de sol mais prefère les sols profonds, bien drainé et riche en matière organique. En fonction du type de sol, le manioc se cultive à plat comme sur billon.En effet, si le sol est trop léger, il est conseillé de faire des billons pour éviter que les racines se dénudent. Par contre si le sol est lourd et bien drainé, le labour à plat est préférable. Avant le labour un apport de fumure de fond (4T/ha de fumure organique) est necessaire. 

-- Prélèvement des tiges et préparation des boutures: Choix des boutures : Seules les tiges saines ayant assez de nœuds et âgées de 6 à 12 mois sont prélevées. Les boutures sont coupées à des dimensions de 20 à 30 cm avec 4 à 5 nœuds. Avant la plantation, les boutures doivent être assainies. Cela consiste à tremper les boutures dans une solution de cendre soit Cinq (05) poignets de cendre pour un (01) litre d’eau. Le traitement des boutures permet d’empêcher la contamination par des parasites. Après le prétraitement les boutures sont conditionnées dans des sachets plastiques pour provoquer la prégermination en une ou deux semaines.

---Plantation: En production pluviale, la plantation du manioc est conseillée entre juin et août pour permettre à la plante de former suffisamment de réserve pour la saison sèche. Avec une densité de 10000 pieds/ha les boutures sont plantées à une distance de 1m entre ligne et 1m sur la ligne obliquement avec la partie apicale vers le haut. Il est aussi important de prévoir une bande de phytosanitation. Sur cette bande les boutures sont plantées 10cm × 10cm chaque 50 cm. Ces plants serviront de réserve en cas de plant mort ou de maladie.

--Entretien de la culture: Dans la production du manioc l’entretien regroupe le sarclage, le buttage, les traitements phytosanitares en cas d'attaque et l’apport des intrants.Un premier sarclage doit être effectué 2 à 4 semaine après la plantation. A l’issu du premier sarclage il faut faire un apport de fumure minérale NPK (14-23-14) à raison de 300Kg/ ha.  Comment apporter l’engrais ? Creuser un trait parallèle distant de 10 à 15cm de la ligne de plantation des boutures y verser l’engrais et fermer. Un deuxième sarclage suivi de buttage (ou renforcement des buttes en production irriguée) est effectué deux mois après la plantation. Le buttage permet aux racines tubéreuses de bien se former.

Maladies et ravageurs du manioc : La mosaïque causée par un virus, cette maladie provoque des tâches sur la feuille et une mauvaise tubérisation des racines. La méthode de lutte efficace reste le choix des variétés résistantes et la destruction des pieds de manioc déjà infestés. En plus des viroses il ya les maladies fongique, l’attaque des criquets puants, des rats et de la cochenille farineuse.

--Récolte et transformation: Le manioc est récolté 12 mois après plantation en culture pluviale et 6 à 8 mois en irriguée. Il se conserve difficilement 3 à 4 jours après la récolte les tubercules commencent à pourrir.  La conservation sur pied est le plus conseillée. Cette technique consiste à laisser volontairement dans le sol les tubercules de manioc ayant atteintes la maturité physiologique. Pour la variété V5, le rendement potentiel vari entre 30 et 40 t/ha.

La variété V5 est plus demandée par les transformatrices à cause de la qualité organoleptique de l’atiéké. La scoops TIOFOLA à Douna suivie par l’agent de terrain Albert COMPAORE a fait sa récolte de manioc le 15 Septembre 2022 dernier avec un rendement satisfaisant. Il faut noter que le prix du kilogramme est interessant cette campagne, le kilogramme est vendu entre 80 et 100F dans la zone de Douna.

-

De multitude de produits alimentaires découlent du manioc. Les feuilles sont utilisée pour préparer la sauce et les tubercules sont transformés en atiéké, en farine, en amidon, en gari , en grumeaux et en tapioca.

 

 

PlantVillage PlantVillage logo